RÉSUMÉ

Mapping For Rights est un projet de cartographie communautaire pour le bassin du Congo, qui a été primé par les Nations-Unies. Il a débuté en novembre 2011 et est en cours.

En mettant en relief la présence de populations locales et autochtones en régions forestières qui seraient autrement « invisibles », ce projet établit un pont entre les communautés forestières et les décideurs, en vue d’éliminer la marginalisation des habitants des forêts.

LE CONTEXTE

Les systèmes coutumiers de propriété foncière sont très bien définis et compris au niveau local et sont répandus dans tout le bassin du Congo mais sont généralement mal documentés et sont peu reconnus dans le droit national.

Bien qu’il apparaisse de plus en plus clairement que la garantie de ces droits soit l’un des meilleurs moyens de protéger la forêt et de contrer la pauvreté, l’économie politique de la région a été dominée par un double modèle d’exploitation forestière industrielle et de conservation stricte de la nature, avec une expansion plus récente dans les secteurs de l’exploitation minière et de l’agro-industrie.

Ce chevauchement des revendications conduit à des conflits autour des terres et des ressources ainsi qu’à la marginalisation croissante des habitants des forêts.

NOS TRAVAUX

À ce jour, notre projet cartographique a aidé des centaines de communautés forestières présentes dans tout le bassin du Congo à produire des cartes de leurs terres traditionnelles et de leurs ressources, couvrant plus de 5 millions d’hectares. En 2016, MappingForRights a été primé par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) dans le cadre du prix sur le changement climatique « Momentum For Change » des Nations Unies.

RÉALISATIONS


  • Nous avons formé environ 7 000 cartographes communautaires à travers le Cameroun et la RDC.
  • Nous avons cartographié plus de 800 communautés, ce qui représente une superficie totale d’environ 5 millions d’hectares de forêt.
  • Cette initiative cartographique sans précédent a également fourni des capacités juridiques qui faisaient jusqu’alors défaut dans les zones rurales grâce à la formation de 6 « avocats communautaires ». Des formations para-juridiques ont également été fournies à plus de 300 personnes.
  • La création de la première carte communautaire interactive de son genre en Afrique, voire au monde, et le plus grand répertoire de données sur les droits coutumiers et l'utilisation des ressources dans le bassin du Congo.
  • Nos données cartographiques sont maintenant utilisées dans le discours politique pour incorporer des processus d’aménagement du territoire et des processus liés aux initiatives REDD+ ainsi que pour suivre et limiter les impacts d’une expansion de l’huile de palme dans la région
  • Une base large et grandissante parmi les acteurs clés prêts à défendre les droits des communautés locales et des populations autochtones.
  • Le lancement de nouvelles technologies géo-spatiales et de méthodes de cartographie, établissant des ponts entre les communautés forestières éloignées et les processus centraux de prise de décision.

PUBLICATION VEDETTE



À PROPOS

MappingForRights (La cartographie pour les droits) est une nouvelle approche de cartographie participative (ou « communautaire »). Elle a été élaborée par la Rainforest Foundation UK (RFUK) après près de quinze années d’expérience passées à accompagner les communautés autochtones et traditionnelles de la forêt équatoriale du bassin du Congo dans leur quête visant à faire respecter leurs droits sur la terre et leurs modes de vie. L’approche décrite dans ce guide résulte d’une collaboration avec les peuples autochtones, les organisations non gouvernementales (ONG), les organisations communautaires, les organismes gouvernementaux et les institutions universitaires spécialisées.

LIRE LA PUBLICATION

RÉSULTATS

ENGAGEMENT

900000 personnes engagées

CARTOGAPHES COMMUNAUTAIRES

7000 formées

CARTOGRAPHIE

5049307 hectares cartographiés