Actualités

LA NOUVELLE CARTE D'ALERTE REVELE LE ROLE ESSENTIEL DES COMMUNAUTES FORESTIERES DANS LA LUTTE CONTRE L'EXPLOITATION ILLEGALE

jeudi 14 juillet 2022

La RFUK et ses partenaires locaux au Cameroun, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Ghana, Libéria, Côte d’Ivoire et Pérou ont lancé une carte web qui recense des milliers d’alertes envoyées par des observateurs communautaires locaux à l’aide du système ForestLink.

Alors que l’observation des forêts par satellite a révolutionné notre capacité à détecter la perte forestière, ForestLink capte le potentiel des communautés sur le terrain en leur permettant de fournir des informations exploitables et extrêmement précises en temps réel sur les causes de déforestation et la nature des activités illégales.

Cette carte, la première dans son genre, contient les alertes générées par les communautés sur différents problèmes, des violations des droits de l’homme à l’abattage illégal de bois généralisé, ainsi que des informations additionnelles recueillies par la société civile dans le cadre de missions de vérification. À ce jour, ces alertes ont déclenché d’importantes actions en justice contre des entreprises forestières, des saisies de bois, des paiements compensatoires aux communautés locales et la destruction de matériel illégal d’une valeur de plusieurs millions de dollars US.

Cependant, la plupart des alertes n’ont pas encore fait l’objet d’enquêtes et ont encore moins été utilisées comme preuves par les autorités forestières nationales à des fins de sanction. Ce défaut d’application des lois peut s’expliquer par un manque de ressources et dans certains cas, par la collusion de certains responsables et personnalités politiques.

Joe Eisen, Directeur exécutif de la RFUK, a déclaré : « grâce à des technologies simples et à bas coût, les communautés locales deviennent le futur de la protection des forêts. Elles effectuent leur part du travail en fournissant des informations de qualité sur la situation dans les zones forestières isolées ; il appartient à présent aux gouvernements et aux partenaires internationaux qui les soutiennent dans leurs réformes de peser de tout leur poids en leur faveur. »

Au moment où la communauté internationale s’interroge sur la manière de traiter les urgences climatiques et de biodiversité, ForestLink offre un moyen hautement évolutif de surveiller et de protéger les forêts. Une analyse récente menée au Cameroun a montré que le coût d’exploitation de ce système s’élevait à 2,75 £ par hectare, un prix avantageux comparé aux fortes sommes nécessaires pour créer et gérer des aires strictement protégées ou mener des projets REDD+, par exemple.

Justin Kamga, de FODER, a déclaré : « ForestLink s’est révélé être un outil efficace de surveillance et de protection des forêts au Cameroun. Les communautés ont envoyé plus d’un millier d’alertes par le biais de ce système, ce qui a contribué à la suspension des permis d’exploitation forestière des contrevenants par les autorités du pays. Nous espérons déployer

ce système pour nous attaquer à d’autres problèmes à l’avenir, tels que les plantations non durables de palmiers à huile et de caoutchouc, et le braconnage. »

Cliquez ici pour visualiser la carte Consultez le microsite de ForestLink pour plus d’informations sur le système Consultez cet article pour découvrir le système en action

ForestLink libère la capacité des communautés forestières à protéger leur habitat forestier en les mettant en relation avec les autorités d’application des lois pour la surveillance en temps réel des forêts. Il constitue un partenariat entre la RFUK, Civic Response, CJJ, EcoDev, FENAMAD, Foder, APEM et GASHE, et des communautés forestières locales.

Previous Next

Latest Tweets