Actualités

LA FORÊT SACRÉE DE LA COMMUNAUTÉ MASSAHA DU GABON EST EN COURS D'EXPLOITATION

mardi 5 juillet 2022

La forêt sacrée de la communauté de Massaha est en cours d’exploitation malgré l'assurance du gouvernement qu'elle deviendrait la toute première aire protégée communautaire du Gabon

L'exploitation forestière a repris dans le nord-est du Gabon dans la forêt ancestrale d'une diversité bioculturelle unique de la communauté du village de Massaha, malgré un engagement du ministère des eaux et forêts à suspendre toutes les opérations d'exploitation forestière dans la zone et de soutenir les efforts de la communauté pour créer la première aire protégée communautaire du pays.1

La forêt de Massaha est couverte par la concession forestière de Transport Bois Négoce International (TBNI)2, dont le sous-traitant Wan Chuan Timber Sarl (WCTS)3 mène l'exploitation actuellement. L'exploitation forestière et la construction de routes par les deux sociétés chinoises dans la région ont été documentées comme enfreignant de nombreux aspects de la loi forestière gabonaise, notamment la destruction des villages ancestraux, d'un site sacré et des zones écologiquement sensibles4.

Suite au tollé de la communauté et des organisations internationales, le Ministre Lee White a rendu visite à la communauté en mars 2022 et s'est engagé à mettre fin aux activités de l'entreprise.  Il a également accordé un délai de deux mois à son ministère, en collaboration avec la communauté de Massaha, pour remplir les documents nécessaires à la création de l'aire protégée. 

La communauté a soumis la démarcation requise de la zone dans une lettre à l'administration datée du 3 mai 2022, mais n'a reçu aucune réponse.

Aujourd'hui, l'exploitation forestière a repris malgré l'arrêt promis. Le 1er juillet 2022, une patrouille communautaire a photographié les activités illégales en cours, notamment l'abattage d'arbres dans les cours d'eau et la pose de pièges par les employés du WCTS, à seulement 1,1 km de la limite sud-ouest de l'aire protégée communautaire proposée, vers laquelle elle progressait rapidement (la pièce jointe).

La communauté a nommé cette zone Ibola Dja Bana Ba Massaha - la réserve de tous les enfants de Massaha. Sauvegarder sa diversité bio-culturelle unique par une aire protégée communautaire représente une opportunité unique et innovante pour le Gabon.5

Nous réitérons l'appel que nous avons lancé au gouvernement gabonais pour qu'il :

  • Cesse immédiatement les activités d'exploitation forestière dans la concession jusqu'à ce que les violations légales présumées aient fait l'objet d'une enquête approfondie et aient été traitées conformément à la loi gabonaise, y compris, si nécessaire, l'annulation de la concession ;
  • Prenne les mesures législatives et pratiques nécessaires pour soutenir la demande de Massaha d'établir une aire protégée gérée par la communauté ; 
  • S'engage à promouvoir des approches de la conservation de la nature en général fondées sur la propriété et les droits, notamment par le biais des réformes en cours de la planification de l'utilisation des terres.
  1. https://fr.mongabay.com/2022/03/ibola-dja-bana-ba-massaha-la-reserve-forestiere-de-tous-les-enfants-est-nee-au-gabon/
  2. https://us.eia.org/blog/20190612-intelligence-brute-tbni/
  3. https://us.eia.org/blog/20190522-intelligence-brute-eia-wcts/
  4. https://www.rainforestfoundationuk.org/media.ashx/massahaletterfinal.pdf
  5. https://www.iccaconsortium.org/wp-content/uploads/2022/01/lettre-de-soutien-de-massaha-fr.pdf
Previous Next

Latest Tweets