Actualités

La communauté de Bamasobha acquière des droits légaux sur sa forêt au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo

vendredi 26 mars 2021

Des femmes de Bamasobha participant à des discussions en vue d'élaborer une demande d'attribution de forêt communautaire

Lorsque les villages de la communauté de Bamasobha ont officiellement demandé la reconnaissance de leur territoire coutumier, un chef de village, M. Sweli Maliani, a déclaré : « Nous avons demandé une forêt communautaire car c'est ainsi que nous pouvons sécuriser nos terres et empêcher les braconniers et les bûcherons illégaux d’accéder à notre forêt ».

Le 16 mars 2021, alors que le gouverneur de la province du Nord-Kivu signait un arrêté attribuant cette « Concession Forestière de Communauté Locale », la communauté de M. Maliani obtenait des droits légaux sur 29 142 hectares de forêt.

Le clan des Bamasobha (composé d'agriculteurs bantous) et les populations autochtones Wambuti qui y vivent également, sont ainsi devenus les gestionnaires officiels de leurs terres ancestrales. Cette sécurité juridique sera une forte incitation pour investir dans des activités commerciales durables. Actuellement, leurs activités de subsistance concernent surtout l'agriculture à petite échelle, la pêche, la cueillette, la chasse et l'exploitation forestière artisanale. La communauté a prévu de stimuler son développement économique et social tout en préservant sa forêt et ses paysages exceptionnels, qui pourraient être des atouts majeurs pour l'écotourisme.

La communauté a développé son dossier de demande de Forêt Communautaire avec le soutien de RFUK et de ses partenaires PREPPYG et Réseau CREF, basés au Nord-Kivu. Le processus a impliqué la cartographie participative de leurs terres, la revitalisation des organes de gouvernance existants pour les rendre plus inclusifs, et de s’accorder sur les limites du territoire avec les communautés voisines pour éviter tout conflit à l'avenir. Cela suit l’approche de RFUK et de ses partenaires en matière de foresterie communautaire : elle doit être ancrée dans les pratiques communautaires existantes, qui dans ce cas sont basées sur le clan, mais aussi pousser pour une participation accrue des groupes traditionnellement marginalisés, notamment les femmes et les peuples autochtones.

Il s'agit de la première forêt communautaire octroyée sur le territoire de Lubero, mais elle intervient à un moment où un nombre croissant de communautés sécurisent leurs forêts au Nord-Kivu – 125 000 hectares ont déjà été attribués dans la province.

Carte localisant la forêt communautaire de Bamasobha en RDC.

Pour les acteurs locaux, ce n'est que le début. RFUK et ses partenaires resteront sur place pour accompagner Bamasobha dans la prochaine étape. Selon Buthelezi Kambale, Secrétaire Exécutif de l'organisation PREPPYG, « la forêt communautaire protège le territoire de Bamasobha de l'accaparement des terres par les exploitants agro-industriels, forestiers, miniers et de l'expansion des aires strictement protégées. Mais un long chemin reste à parcourir pour soutenir ces communautés dans la gestion durable de leurs ressources, afin d'améliorer leur bien-être tout en protégeant leur forêt pour les générations futures ».

Previous Next

Latest Tweets