Blog

Célébrer les femmes leader : leurs expériences dans la lutte pour protéger les forêts tropicales

lundi 8 mars 2021

RFUK a depuis longtemps compris que les femmes ont un rôle central à jouer dans la protection et la gestion des forêts tropicales à travers le monde. Les populations qui dépendent de ces forêts y trouvent la nourriture, l’eau et les médicaments dont elles ont besoin pour leur subsistance. Au fil des générations, ces populations ont acquis et se sont transmis des connaissances et savoir-faire pour protéger la biodiversité de leurs forêts. Notre travail se repose sur leur savoir et celui de nos organisations partenaires en Afrique et au Pérou. L’un de nos objectifs et de soutenir les femmes dans la défense leurs droits, afin qu’elles puissent jouer un plus grand rôle dans la gestion de leurs forêts coutumières.

En cette Journée internationale de la femme, nous célébrons ces femmes qui contribuent de manière significative au travail que nous accomplissons ensemble. Nous avons discuté avec certaines d'entre elles pour en savoir plus sur leur expérience:

Bénitha est une facilitatrice qui travaille avec notre partenaire en RDC, GASHE, pour le projet de « Suivi communautaire en Temps Réel » (STR) via ForestLink. La présence d’une femme sur le terrain a été extrêmement important pour encourager des femmes à participer aux activités du projet. Après l'avoir vue en action, les mères des communautés que nous accompagnons ont déclaré qu'elles faisaient de leur mieux pour garder leurs filles à l'école afin  qu'elles deviennent « comme Mama Bénitha», ce qui est très gratifiant pour elle.

Bénitha, facilitateur de terrain RTM RDC, suivi des alertes ForestLink d'infractions forestières © GASHE

En RDC également, Geneviève Bolaboto, est l’une des observatrices de Bolukiluki qui vérifie si les droits des communautés vivant dans, ou à proximité, des aires protégées, des programmes REDD + et des concessions forestières communautaires, sont respectés. Elle a expliqué que « le projet est important pour défendre les droits des femmes, en particulier leurs droits à la terre et aux ressources forestières ». Elle a également expliqué que dans les organisations de la société civile en RDC, les postes de direction sont souvent occupés par des hommes. « Je vois des progrès, mais il y a encore du travail à faire.»

Geneviève Bolaboto, observatrice de Bolukiluki en RDC

Inès Gady Mvoukani travaille pour le Comptoir Juridique Junior (CJJ), à Brazzaville en République du Congo. Inès est juriste de formation et a occupé pendant près de 15 ans les fonctions d'Assistante Juridique, de coordinatrice des programmes et d'associé-pays forêts et climat. Inès explique que son expérience en tant que femme dans la gouvernance forestière n'a pas été facile : elle a dû faire ses preuves, car les hommes ont encore du mal à accepter les femmes en raison des stéréotypes et des charges du ménage que les femmes se censés assumer. « Aujourd'hui, je peux affirmer que les femmes ont montré qu'elles ont les compétences nécessaires et que leur participation dans le secteur forestier deviennent de plus en plus vitale, mais elles ne sont pas nombreuses. De ce fait, un grand travail de renforcement des capacités doit se faire pour avoir plus de femmes en position de leadership sur les questions de gouvernance forestière en République du Congo ».

Ines, Assistante Juridique du CJJ et coordinatrice des programmes, animant une session de formation en République du Congo © CJJ

Chez RFUK à Londres, les femmes représentent plus de 50% de l'équipe et leur contribution est inestimable.

Elin Roberts est la Coordinatrice du Système d'information géographique (SIG) et de la base de données de RFUK; elle travaille au sein d'une petite équipe technique chargée de soutenir de nombreux projets, qu'il s'agisse de surveiller la déforestation dans les concessions forestières depuis l'espace, de cartographier les terres communautaires ou de développer des applications pour transmettre des données en temps réel.

Pour Elin, l’un des aspects les plus fascinants de son travail est qu’il « en constante évolution; j'aime particulièrement tester des approches et techniques innovantes ».

« Travailler chez RFUK est formidable car il y a beaucoup de modèles féminins dont je peux m’inspirer pour progresser ».

Le secteur SIG et technologie sont souvent dominés par les hommes, il est donc très encourageant et important d'avoir une représentation féminine.

Elin Roberts, RFUK GIS and Database Coordinator, tester une nouvelle application de collecte de données

RFUK est fière de travailler avec des femmes fortes qui, à leur tour, défient les attentes sociales et encouragent d'autres femmes à faire entendre leur voix et à occuper des postes de direction.

Previous Next

Latest Tweets